Qui sommes nous ?

logo la collective

« On ne naît pas femme, on le devient »[1], et pas toujours… On ne naît pas hétérosexuelLE, on le devient, et pas toujours… On ne naît pas pour être mère, on le devient, et pas toujours…
D’horizons différents, nous vivant et/ou nous définissant individuellement de manières diverses dans nos genres et sexualités, nous avons touTEs en commun un vécu social de femme.

Femme, genre fluide, meuf, lesbienne, gouine, hétérosexuelLE…, nous avons aussi en commun un choix, celui de nous engager collectivement dans des luttes féministes.
« T’as pas peur toute seule le soir ? » : bah si, des fois, j’ai peur… Pourquoi ? Parce que depuis toute petite, on m’a appris que la rue n’est pas un lieu pour une femme et qu’une femme est trop vulnérable pour se défendre…
« Pas étonnant qu’elle se soit faite violée, t’as vu comment elle était habillée ! »… « T’es pas assez féminine ! »… « C’est moche les poils sur une femme ! »… « T’es une meuf ou un mec? »… « Tu veux pas essayer le vrai sexe ? »… « T’es lesbienne parce que t’as eu une mauvaise expérience avec un homme ? »… « Si t’as pas d’enfants, t’es pas une vraie femme ! »… « Le corps de la femme, c’est sacré ! »…
Y en a assez de toutes ces petites phrases ! Y en a assez de l’hétéropatriarcat qui les sous-tend ! Y en a assez de la domination et des violences psychologiques, physiques, économiques, sociales ou politiques, qui les accompagnent !

Nous concevons notre engagement féministe comme participant d’une lutte politique globale pour un monde sans oppressions, sans exploitations, sans dominations. Nous sommes donc solidaires et/ou partie prenante des luttes contre le capitalisme, le racisme, le néo-colonialisme… L’émancipation des unEs passe par l’émancipation de touTEs !

Nous nous organisons en autogestion et en non mixité. La non mixité est un moyen, et non un but en soi, et ne se réduit pas à un entre soi. Elle est évolutive. Ainsi, La Collective est passée d’une non mixité femme à une non-mixité incluant touTEs les personnes ayant ou ayant eu un vécu social de femme, quelque soit la manière dont chacunE se définit.
Pourquoi la non mixité ? Parce que nous avons pu expérimenter que les individuEs vivant des oppressions spécifiques sont les mieux placéEs pour mettre en place des stratégies visant à éradiquer ces oppressions, à commencer par les déconstruire pour nous-même. Parce qu’il nous semble nécessaire, aujourd’hui, de pouvoir ouvrir des espaces où la parole des personnes vivant des discriminations et des violences sexistes est plus aisée, plus sécurisante.
Nous créons aussi des espaces en mixité. Cela nous permet de partager nos analyses et de débattre de nos luttes avec celles et ceux qui le souhaitent.

Nous agissons sur différents plans et sous différentes formes : autoformations (échanges de savoirs), collages, tracts, rassemblements et manifestations, débats, appels à mobilisation, lectures anti-sexistes, émissions de radio… Nous pouvons rejoindre des initiatives diverses, de manière solidaire ou pour y associer un discours contre l’hétéropatriarcat.

Au fil de nos réflexions, de nos luttes, de nos rencontres, des expériences individuelles et collectives, de nos « ratés », de nos maladresses, de nos petites victoires, nous travaillons à construire avec d’autres une société égalitaire débarrassée des systèmes d’exploitation et d’oppression.

La Collective 34
Le 10/12/2015

[1] Simone De Beauvoir, Le Deuxième Sexe

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s